Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Blog 

6e extinction de masse du vivant

D’après le rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), dont le résumé a été approuvé  la semaine dernière (du 29 Avril au 4 mai) à Paris, nous entrons dans la phase de la 6e extinction de masse du vivant.

Souvent décrit comme le « GIEC pour la biodiversité », l’IPBES est un organisme intergouvernemental indépendant comprenant plus de 130 Etats membres. Mis en place par les gouvernements en 2012, il fournit aux décideurs des évaluations scientifiques objectives sur l’état des connaissances
sur la biodiversité de la planète, les écosystèmes et les contributions qu’ils apportent aux populations, ainsi que les outils et les méthodes pour protéger et utiliser durablement ces atouts naturels vitaux.

La nature décline globalement à un rythme sans précédent dans l’histoire humaine – et le taux d’extinction des espèces s’accélère, provoquant dès à présent des effets graves sur les populations humaines du monde entier…

La santé des écosystèmes dont nous dépendons, ainsi que toutes les autres espèces, se dégrade plus vite que jamais. Nous sommes en train d’éroder les fondements mêmes de nos économies, nos moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la santé et la qualité de vie dans le monde entier…

 

Le dangereux déclin de la nature : un taux d’extinction des espèces sans précédent et qui s’accélère

 

Biodiversité : « La nature décline globalement à un rythme sans précédent »

Biodiversité: 450 experts publient un rapport pour montrer l’urgence à agir

La Terre a déjà connu cinq extinctions de masse

 

 

Photo en-tête : abeille sur une fleur de pivoine © Joel Douillet. Photothèque nord-ouest de la France.

Posts + ou - relatifs