Books 

Démocratie en déshérence, décadence des élites

Interview de Juan Branco :

Source vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=hbSQQZ-t_qg

Extrait :

« … qui sont ces gens… Comment se mettent-ils au bout d’un moment à servir les intérêts des puissants… Des gens, qui au bout d’un moment décident de se laisser corrompre… C’est un petit système, tout fonctionne de façon endogame, entre eux… Ces gens-là vont finir par se rendre service mutuellement et vont être prêt à raconter des histoires aux français, parce qu’ils vont se dire,  un, que personne ne va s’en rendre compte et que deux, ça va leur permettre de gagner du pouvoir, par ce que si vous rendez des services aux actionnaires de Carrefour et compagnie, c’est qui le plus grand actionnaire de Carrefour, c’est Bernard Arnault (qui a beaucoup aidé Macron), et bien, ça vous permets de gagner du pouvoir ou de rester au pouvoir, parce que vous savez qu’en fin de course, ce n’est pas forcément le peuple qui a le dernier mot, mais c’est, cette oligarchie, parce qu’elle contrôle les médias, va contrôler les informations qui vont arriver au peuple et va pouvoir faire élire telle ou telle personne, et les gilets jaunes c’est quoi, c’est une rébellion contre ce système, nous aussi on le droit de décider, à un moment vous êtes allés tellement loin dans la prédation et dans l’excès, on décide de reprendre la parole parce qu’on ne vous fait plus confiance, en fait on fait ne fait plus confiance aux médias, plus confiance au fait que vous défendez notre intérêt…« 

 

Vidéo : « L’obsession de Macron a toujours été la privatisation » – Juan Branco chez Bercoff

 

 

Juan Branco
Contre Macron
Divergences (2019).

Julian Branco : normalien et docteur en droit, conseiller juridique de Julian Assange et de Wikileaks, spécialisé dans les violences politiques et de masse.
Ce texte montre comment, dès les premiers jours de son mandat, se dessinait chez Emmanuel Macron une pratique du pouvoir dangereuse pour la démocratie, ancrée dans une histoire politique éloignée des préceptes auxquels sa rhétorique donnait l’impression d’adhérer.

Blog Juan Branco
Bio Juan Branco

 

 

 

 

Vincent JAUVERT
Les Intouchables d’État Broché
Robert Laffont (2018).

Présentation de l’éditeur :

Incarnée par Emmanuel Macron et Édouard Philippe, une nouvelle noblesse d’État dirige la France. Une  » caste  » de hauts fonctionnaires plus que jamais minée par l’entre-soi et les conflits d’intérêts.
Ils exploitent leurs carnets d’adresses pour faire fortune comme banquiers d’affaires, consultants ou lobbyistes. Ils bénéficient du démembrement de l’État qu’ils ont eux-mêmes organisé. Ils se répartissent des postes très lucratifs en multipliant les établissements publics inutiles. Et parviennent à masquer leurs échecs, même les plus graves. Par quel miracle ?
Grâce à une centaine de témoignages et à des documents inédits, cette enquête révèle les secrets inavouables de ces intouchables d’État si nombreux au sein de la Macronie : des hauts cadres de Bercy rémunérés plus de 200 000 euros par an, puis recrutés par de grands groupes pour leur révéler les fragilités des règles fiscales… qu’ils ont eux-mêmes édictées ; des conseillers d’État qui monnayent dans le privé leur connaissance intime de l’appareil administratif… avant de revenir dans la fonction publique profiter à vie de leur statut ; des inspecteurs des Finances dont les erreurs de gestion coûtent des millions d’euros aux contribuables, qui sont rarement sanctionnés… et souvent promus.
Après deux ans d’enquête, Vincent Jauvert dévoile la face cachée de cette haute fonction publique qu’il est urgent de moraliser.

L’auteur :

Spécialiste de l’investigation à L’Obs, Vincent Jauvert est notamment l’auteur du best-seller La Face cachée du Quai d’Orsay (Robert Laffont, 2016).

 

François Boulo, gilet jaune à l’émission de Frédéric Taddeï sur RT France (à 45 mn)

APPEL À LA GRÈVE GÉNÉRALE ILLIMITÉE – FRANÇOIS BOULO

Vidéo : Comment les élites nous mènent au désastre – Paul Jorion

Macron ou l’orgie des ultra-riches  – Monique Pinçon-Charlot

Philippe Pascot, Corruption et Politique

Thomas Porcher : « La dette a été inventée pour promouvoir des coupes dans les dépenses sociales. »

 

… L’effacement d’une mémoire de gauche en France explique qu’on ait si peu relevé les analogies entre le mouvement des « gilets jaunes» et les grèves ouvrières de mai-juin 1936. Déjà, la même surprise des classes supérieures devant les conditions d’existence des travailleurs et devant leur exigence de dignité : « Tous ceux qui sont étrangers à cette vie d’esclave, expliquait alors la philosophe et militante ouvrière Simone Weil, sont incapables de comprendre ce qui a été décisif dans cette affaire. Dans ce mouvement, il s’agit de bien autre chose que telle ou telle revendication particulière, si importante soit-elle. (…) Il s’agit, après avoir toujours plié, tout subi, tout encaissé en silence pendant des mois et des années, d’oser se redresser, se tenir debout. Prendre la parole à son tour… Serge Halimi, Quand tout remonte à la surface.

 

Dossier « gilets jaunes » : Le soulèvement français

 

Dessert :

Le Grand Oral de François Bégaudeau, écrivain et scénariste – 23/01

Champagne :

Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu’ils étaient au bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions de radio et de tous les éditoriaux. Entretemps, l’oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs des esprits, mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera. Retour au meilleur des mondes, Aldous Huxley (1958).

 

 

 

Posts + ou - relatifs

Don`t copy text!