Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Paysage du nord Mayenne dans l’Ami des Jardins

Photographie reproduite sur l’Ami des jardins de mars 2015 (groupe Mondadori), cession de droits via une agence photo basée en France

 

Paysage du bocage du nord Mayenne au printemps

Prise de vue du 29-05-2012. 90mm, f10,1/100e. A proximité de Mayenne (en Mayenne !).

 

_1100439_twit

 

Photographie reproduite sur l’Ami des jardins de mars 2015 (groupe Mondadori), cession de droits via une agence photo basée en France. L’auteur de cette photo va toucher les droits dans environ 4 mois (le temps que le magazine paye l’agence et que l’agence paye le photographe en cumul avec d’autres cessions de droits). L’auteur est en droit de disposer d’un justificatif (d’un exemplaire), c’est un droit, pas une faveur, ce droit n’est pas respecté par les agences, pas de communication des justificatifs aux auteurs. L’auteur est tombé dessus par hasard en feuilletant des magazines dans un kiosque.

Si cette photo avait été diffusée par une structure de type « agence photo microstock » (vente de photos comme des patates en « libre de droit » et à tarif cassé) : l’auteur ne toucherait pas de droits, mais une sorte de pourboire, des clopinettes qui ne lui permettraient pas d’acheter ce magazine qui est vendu 4,50€.  De plus, via ce système « libre de droit – microstock », non seulement l’auteur n’aurait pas droit à un justificatif, mais en plus il n’aurait pas d’infos quant à l’utilisation (nom du magazine, format de la photo, …). Ce qui dans le genre aliénation est quant même d’un certain degré ! La servitude volontaire çà marche bien ! Et il y en a qui savent l’exploiter au maximum ! Ces gens là, les tenanciers de ces officines « libre de droit », pratiquent l’offshore, l’optimisation fiscale, …