Blog 

Précariser les précaires, enrichir les riches…

Appauvrir les précaires, enrichir les riches !

Comment récupérer  3,4 milliards de manière électoraliste ? (3,4 milliards sur 3 ans, pour compenser les cadeaux fiscaux annuels accordés aux plus riches grâce à la suppression de l’ISF). Et bien, en les prenant aux chômeurs, chômeurs qui sont en majorité socialement KO, et qui sont perçus par une partie des Français comme étant des « feignasses », « bons à rien », « profiteurs », « drogués », « alcooliques » ;  j’en passe des vertes et des pas mûres. Et donc,  nombre de politiques (de droite, extrême droite, voire même des  notables de la pseudo-gauche du PS, notables convertis au macronisme (1) reprennent le refrain à leur façon, en le convertissant en démagogie populiste version novlangue (2), de manière à perdurer politiquement, il faut savoir caresser dans le sens du poil les instincts grégaires quant ils sont répandus, afin d’ assurer sa carrière et continuer à mettre des épinards dans sa soupe ! Quand on a un taf politique qui procure de bonnes rentrées : autant le garder !

Cette même population à l’abri du chômage (la France des bien-pensants qui considère qu’il y a plein d’emplois à prendre… sauf leurs emplois à eux !),  dans le « même temps », est elle-même sérieusement menacée par le chômage de masse, un chômage radical et définitif, avec la progression de l’intelligence artificielle (IA) et de la robotisation dans tous les domaines d’activité (lire Jorion). Ainsi, cette population qui insulte les précaires de manière populiste, lourde et puante,   pourra sur le long terme apprécier la vie de chômeur, avec des indemnités éventuelles.
Si les robots et l’IA ne sont pas taxés : quid des indemnités chômage ? Les sans-emploi vont être tellement nombreux qu’ils devront se contenter de bouffer des pissenlits, en ville çà va être difficile… Ne restera plus que des boulots de merde et sous-payés (ubérisation généralisée), boulots pas assez rentables pour être remplacés par de l’IA ou des robots dopés à l’IA.

C’est pas les chômeurs qui planquent 80 milliards par an dans les paradis fiscaux ; les indemnités versées aux chômeurs, çà retourne rapidement dans les poches de l’Etat (via la multitude de taxes sur les biens essentiels : eau, gaz, électricité, carburants, tva sur la nourriture, sur les vêtements…) et dans l’économie réelle, çà tire l’économie, çà permets l’existence d’emplois, emplois qui vont disparaitre… De plus, cerise sur le gâteau, point très important, qui éclaire beaucoup de choses : les milliards de l’Unedic font l’objet de manoeuvres financières ! (3). Dans ce système, les chômeurs servent de bétail pour les actionnaires.

(1) Des élus socialistes font un pas vers Emmanuel Macron…ces élus saluent certaines mesures gouvernementales : la lutte contre le chômage, les réductions d’impôts, ou encore la PMA pour toutes. Ils dénoncent, dans cette tribune, la « dérive gauchisante » du parti dirigé par Olivier Faure. « La social-démocratie a été abandonnée par le PS »…
La dérive gauchisante d’Olivier Faure ! Faut vraiment être positionné très à droite pour sortir une bévue pareille ! Ces messieurs, ces notables, sont en marche à droite toute, et ils osent parler de « social-démocratie« , il est vrai que leur « social-démocratie », c’est celle des ordonnances, de la casse du droit du travail, de la casse de l’hôpital public… du mépris des précaires. Vont-ils aller jusqu’à se réjouir de la mainmise des rapaces de la finance que sont les hedge funds sur l’Unedic ?

(2) Dévoilement freudien de la novlangue macroniste

(3) La dette de l’Unedic est livrée à la finance privée. Elle emprunte à des banques privées qui agissent pour le compte de leurs clients, le  plus souvent des fonds de placement, des « hedge funds », des « mutual funds » ou des transnationales plus soucieuses d’un taux de rentabilité à 2 chiffres que du bien commun. On retrouve ces « investisseurs financiers » dans les listes des sociétés présentes dans les paradis judiciaires et fiscaux (source : Wikileaks) ou/et parmi les entreprises qui licencient. Le patronat a besoin d’un taux de chômage élevé pour faire pression sur les salaires et dégager
davantage de profits. A chaque fois qu’une grande entreprise licencie, le cours de ses actions s’envole et les dividendes servis augmentent. Ainsi, la boucle est fermée : je détiens de la dette de l’Unedic qui emprunte pour rembourser sa dette et j’oblige ainsi l’Unedic à indemniser moins et moins nombreux les privés d’emploi et j’accrois le nombre de chômeurs pour augmenter les revenus des actionnaires tout en baissant le niveau des salaires.
https://static.mediapart.fr/files/2018/04/30/audit-dette-assurance-chomage-2.pdf


Gérard Filoche :
Réforme de l’assurance-chômage : «C’est une tuerie !…ça va être un massacre !  … Macron tue la sécurité sociale dans son ensemble… C’est la destruction complète de 70 ans d’histoire [conquis sociaux] de notre pays… »

Réforme de l’assurance chômage, flicage des chômeurs : le modèle allemand !

…La population allemande… n’a jamais compté aussi peu de demandeurs d’emploi. Ni autant de précaires. Le démantèlement de la protection sociale au milieu des années 2000 a converti les chômeurs en travailleurs pauvres. Ces réformes inspirent la refonte du code du travail que le gouvernement français cherche à imposer par ordonnances… Par sa philosophie, ce régime inquisitorial se trouvait déjà en germe dans le manifeste signé en juin 1999 par M. Schröder et son homologue britannique Anthony Blair…
https://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/CYRAN/57833

Récupérer 4 milliards sur le dos des plus mal lotis et dans le même temps (« en même temps ») l’évasion fiscale des ultras riches carbure à donf ! Les SDF dans la rue çà va ruisseler… Les indemnités chômage pour les précaires, l’ex banquier Macron considère que « çà coute un pognon de dingue« , et concernant l’évasion fiscale :
Sous le prétexte d’un nettoyage juridique, la majorité a vidé le dispositif censé récupérer les milliards de l’évasion fiscale.

Compteur de l’évasion fiscale

Cice : 40 milliards pour les entreprises en 2019, y compris les plus grosses (qui planquent dans les paradis fiscaux), çà crée des emplois ? Ben
pas vraiment :

CICE : Auchan touche 500 millions et menace de licencier 723 salariés

Carrefour touche chaque année 400 millions d’aides de l’Etat via le CICE et l’exonération de cotisations salariales, ce qui débouche non sur les créations d’emplois promises mais sur des suppressions de postes…https://www.marianne.net/economie/carrefour-ou-l-echec-en-s-enrichissant

Le groupe Elsan gère 120 établissements de santé, a une croissance de 2,2% mais va virer près de 500 employés alors qu’il a 2,5 millions d’allégement de cotisations sociales et touche 34 millions de CICE qui vont lui servir à provisionner ses licenciements…

L’homme qui supprime 1000 emplois chez General Electric est à l’abri du chômage

Non au retour du tâcheronnage !

Même le journal Le Monde  (quotidien libéral, pro Macron) exprime des réserves :
Emmanuel Macron avait promis, pour l’acte II de son quinquennat,  « plus d’humanité ». En s’exprimant, mardi 11 juin, devant l’Organisation internationale du travail (OIT), à Genève, le président de la République s’était livré à un vibrant plaidoyer en faveur de la justice sociale, refusant que « l’ajustement économique et financier » prévale « sur les droits sociaux »… La réforme de l’assurance-chômage, sur laquelle l’Etat avait repris la main après l’échec des négociations entre les syndicats et le patronat, le 20 février, lui fournissait l’occasion de mettre en pratique sur le dialogue social un changement de méthode. Peine perdue : la justice sociale est la grande oubliée du dispositif  annoncé, mardi 18 juin, par le premier ministre, Edouard Philippe.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/06/19/assurance-chomage-la-justice-sociale-oubliee_5478389_3232.html

Après les retraités, les chômeurs. Il continue dans le même esprit : fort avec les faibles, faible avec les forts… Les ordonnances feront l’affaire. Pas besoin de s’embarrasser avec les syndicats, pas besoin de perdre du temps avec le parlement, pas besoin de ralentir les choses avec le Sénat, pas besoin d’un appel au débat… c’est ce que Macron appelle une présidence jupitérienne. Tout ça n’a vraiment plus grand chose à voir avec la démocratie… https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/doigt-d-honneur?mode=text

Rappelons qu’en France, il y a trois budgets séparés, et que celui de l’assurance chômage (comme des retraites) est géré par les travailleurs : un pactole qui échappait donc au contrôle de l’État. L’argent de l’assurance chômage est le nôtre, c’est une partie de notre salaire, et l’État n’a pas à décider à notre place qui et comment on indemnise.
https://la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/assurance-chomage-pour-la-precarite

La macronie sacrifie les chômeurs. La nouvelle réforme fait porter aux plus précaires la responsabilité des dysfonctionnements du marché du travail. https://www.politis.fr/articles/2019/06/la-macronie-sacrifie-les-chomeurs-40552/

300 000 chômeurs, parmi les plus pauvres qui perdront le droit à une indemnisation. « Cette politique vise deux choses : forcer les gens à accepter des emplois précaires et les dissuader de s’inscrire à Pôle emploi pour faire baisser les chiffres du chômage », s’indigne Jean-Christophe Sarrot,
membre d’ATD Quart Monde… L’objectif est bien de faire des économies sur le dos des chômeurs, mais aussi de les obliger à accepter n’importe quel emploi précaire, mal payé ou avec des conditions de travail pénibles», a estimé la CGT. https://www.liberation.fr/france/2019/06/18/assurance-chomage-plus-dure-sera-la-reforme_1734658

L’objectif du gouvernement d’économiser 3,4 milliards d’euros est réalisable, selon Étienne Lefebvre. C’est stupide, car cette somme se retrouve dans la consommation, ça tire l’économie, conclut Christophe Ramaux. https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/assurance-chomage-la-reforme-degrade-considerablement-les-droits-des-chomeurs_3497067.html

Les manœuvres financières du gouvernement sur l’assurance chômage

…Au lieu de passer par la dette publique, l’Unédic a émis ses propres titres financiers afin de lever les fonds nécessaires dans les années de pénurie. Un montant de 35 milliards d’euros s’est ainsi accumulé, au terme de plusieurs années de crise de l’emploi. Forte de ce fonds, l’Unédic est entrée sur les marchés financiers. Dans ce système opaque, le directeur de l’Unédic lui-même explique ignorer « qui sont les vendeurs et les acheteurs » des produits financiers…. Manoeuvres financières derrière la réforme de l’Unédic.

Emmanuel Macron champion du recours aux ordonnances… derrière François Hollande

Heureusement que Macron est là pour s’occuper de ces fainéants de chômeurs et de ces salauds de pauvres. Sinon, c’est la misère pour les milliardaires

Portrait de la droite macroniste au pouvoir : c’est bien la droite qui gouverne, en menant une politique de droite, et même la plus à droite que la Cinquième République ait pu connaître…capitalisme actionnarial dérégulé, qui produit et se nourrit « en même temps » de l’injustice sociale…Le nouveau visage dominant de la droite que constitue le macronisme s‘exprime à travers deux traits principaux, l’adoption d’un néolibéralisme décomplexé et l’exercice autoritaire du pouvoir politique…

…Qu’un parti politique oeuvrant à la défense et au développement du capitalisme soit appélé « socialiste », qu’un gouvernement despotique soit appelé « démocratie »,  qu’une élection truquée soit qualifiée de « libre »,  ce sont des données linguistiques (et politiques) familières qui ont existé bien avant Orwell. Ce qui est  relativement nouveau, c’est que ces mensonges soient acceptées d’une façon générale par l’opinion publique et privée et que le caractère monstrueux de leur contenu ait cessé d’apparaître… Herbert Marcuse, L’homme unidimensionnel, Les Editions de minuit, 1968.

Les multinationales soustraient 36 milliards de profits à l’oeil du fisc français

L’idéologie du travail, par Jacques Ellul

Bonus :

Une nouvelle illustration du ruissellement à l’envers. Pendant qu’il sert la vis aux chômeurs en réformant l’Unédic pour une économie annoncée de 3,4 milliards d’euros, le gouvernement va offrir, en généralisant la suppression de la taxe d’habitation à l’ensemble des contribuables, un joli cadeau de 7,84 milliards d’euros aux 20% des Français les mieux nantis. https://www.marianne.net/economie/suppression-de-la-taxe-d-habitation-un-smic-par-offert-aux-plus-riches

La suppression de la taxe d’habitation rapportera près de 8 milliards aux plus riches

Profits du CAC 40 : 93 milliards d’euros en 2017.

Fraude fiscale estimée de 60 à  80 milliards d’euros (çà peut difficilement être les chômeurs les auteurs de cette fraude massive !).

La fraude aux cotisations sociales des patrons français représente un manque à gagner de 25 milliards d’euros par an (Canard Enchainé, mars 2018).

Bénéfices des banques en 2016 : 23 milliards. https://www.marianne.net/economie/suppression-de-la-taxe-d-habitation-un-smic-par-offert-aux-plus-riches

Le « Nouveau Monde » : une casse sociale et démocratique vertigineuse !

Nous vivons dans un monde où ceux qui gagnent 100 000 € par mois persuadent ceux qui en gagnent 1800 que tout va mal à cause de ceux qui vivent avec 535€. Et çà marche… Félix Lobo

Posts + ou - relatifs

Don`t copy text!