Sur le blog du philosophe Michel Onfray (12-11-2018) :

GILET JAUNE & BONNET ROUGE

…Or, avec cette débandade politicienne et syndicale, on comprend bien que, copains comme cochons, les institutionnels de la politique et du syndicalisme ne le diront pas, mais ils craignent pour la démocratie représentative dans laquelle ils prospèrent comme des vers dans un fromage, parce que la démocratie directe, celle des gilets jaunes aujourd’hui, celle des bonnets rouges hier, empêche les professionnels de la politique  de parler haut et fort pour le peuple alors que, dans un même temps, ils agissent sournoisement contre lui –comme par exemple en n’étant pas à ses côtés ce 17 novembre.

L’augmentation du prix de l’essence, pas besoin d’avoir fait de hautes études pour le comprendre, et même si l’on a échoué à l’ENA comme Griveaux, c’est l’augmentation des impôts indirects payés par les plus modestes, alors qu’Emmanuel Macron distribue de l’argent en quantité astronomique aux anciens assujettis de l’impôt sur la grande fortune. Cette augmentation du prix de l’essence, c’est l’impôt dont on est sûr qu’il sera payé par des gens dépourvus des moyens d’organiser, comme on dit, l’optimisation fiscale de leurs revenus, qui ne peuvent ouvrir un compte en Suisse, qui ne peuvent créer des sociétés en quantité afin de noyer la traçabilité de leurs fortunes, ou qui, bien sûr, ne peuvent avoir recours aux paradis fiscaux…

Que cette force qui se lève fasse attention au pouvoir qui va avoir à cœur de la briser, de la casser, de la déconsidérer, de la salir, de l’anéantir, de le circonscrire. Il va faire sortir des figures pour mieux les acheter. Ce pouvoir a intérêt à des débordements –il y a toujours des « Benalla » prêts à mettre la main à des dérapages utiles à ceux qui ont besoin du spectacle médiatique de la violence sociale pour l’instrumentaliser. Il va allumer des contre-feux avec des mesurettes d’accompagnement en distribuant des chèques de charité. Il va agiter l’épouvantail du poujadisme, du populisme, de l’extrême-droite, du pétainisme. L’avenir dira ce qu’il aura été possible de faire avec cette essence…

Texte intégral :
https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/gilet-jaune-bonnet-rouge-le-texte-?mode=text

 


Sur le Figaro.fr (07-11-2018),Arnaud Benedetti (professeur associé à l’Université Paris-Sorbonne) :
« Les gilets jaunes sont aujourd’hui le plus grand danger pour Macron »
…C’est bien la France fracturée, marginalisée dans les représentations des élites, économiquement et socialement en lutte pour sa survie qui frappe ainsi à la porte du présent… Le carburant reste pour 80% des actifs le lien à leur travail et en conséquence à une mobilité indissociable de liberté…

 


Vidéo : Filoche décortique la loi travail Hollande-Macron
…Le recul le plus spectaculaire du droit du travail qu’on a eu depuis le Conseil National de la Résistance et la fin de la seconde guerre mondiale, on nous a présenté çà comme une loi d’avenir, c’est une loi du 19e siècle…

 


Pourquoi la France est-elle le pays qui a le plus fusillé « pour l’exemple » pendant la Grande guerre ?
29 septembre 2014


 

Sur Liberation.fr (11-11-2018) :
«Gilets jaunes» : arrêtons avec la théorie du complot de l’extrême droite
Le communiqué de la CGT sur le sujet est un modèle de réaction de l’«ancien monde». Entre mépris, jalousie et incompréhension, le syndicat décrit «une colère légitime mais dont les ressorts sont obscurs». «Plusieurs partis d’extrême droite semblent être à la manœuvre», ajoute la CGT. «Nous sommes clairement dans une instrumentalisation de l’exaspération !» dénonce la centrale, dont le métier est précisément d’instrumentaliser l’exaspération. !
https://www.liberation.fr/debats/2018/11/09/gilets-jaunes-arretons-avec-la-theorie-du-complot-de-l-extreme-droite_1691002

 


 

Pétain: le rôle méconnu du maréchal dans la Guerre du Rif
https://ledesk.ma/culture/petain-le-role-meconnu-du-marechal-dans-la-guerre-du-rif/

 


 

«Une taxe sur les transactions financières pourrait remplacer tous les impôts actuels»
https://www.letemps.ch/economie/une-taxe-transactions-financieres-pourrait-remplacer-impots-actuels

 


 

Sur le Canard Enchainé du mercredi 7 novembre 2018, à propos de Ségolène Royal :
« La suppression de l’écotaxe sur les poids lourds (notamment étrangers), qu’elle a décrétée en octobre 2014, a couté plus de 1 milliard aux contribuables pour la seule rupture du contrat. A quoi s’ajoute un autre milliard annuel pour compenser les recettes que devaient procurer les portiques – une somme qu’elle avait récupérée… en augmentant la TICPE. » [TICPE : taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques].

Ce qui ne l’a pas empêchée de prendre position sur l’augmentation des taxes sur les carburants afin d’accompagner la mouvance de contestation, en déclarant sur RTL le 23 octobre 2018: « C’est totalement disproportionné, il faut arrêter cette hausse. »
Le Canard Enchainé