post

çàfeuzeu’ [dialecte du Nord Mayenne] un moment qu’on ne m’avait pas ‘tapeu’ des photographies, je me disais que çà ne devrait plus ‘tardeu’

En fait de photographies, ce sont des reportages vidéos que le monsieur m’a tapés (un responsable d’une assoc subventionnée), en contrepartie de ma “donation” pour ses deux sites (tant qu’à faire autant taper un max), il me proposait de me “citer” (moi qui croyait que la mention du nom de l’auteur relevait d’une obligation légale et nom d’une faveur…).

Sans doute faut-il dans le coin être un larbin qui donne ses travaux (le matos avec ?),  par “citoyenneté” ? La “citoyenneté” du “bénévoland-illimitum”, du “contributif-participatif-citoyen”-1-, système, qui  (par cumul avec tout un arsenal, toute une énergie dépensée pour se passer de nous) creuse  la tombe des indépendants avec une assurance cynique !

Nous boycotter ne leur suffit pas, il faut en plus qu’ils nous insultent en nous prenant pour des tocards !

Ils vont même jusqu’à nous vampiriser en copiant nos pratiques de com.

J’invite ce monsieur (et autres tapeurs) à faire le plein de croissants dans une boulangerie et à repartir sans payer, avec comme argument : “je vais vous citer monsieur le boulanger”. Le boulanger “appréciera”!

Encore “merci” !

8PgWAAAbjZB

JD
Auteur multimédia
assujetti Caisse de l’AGESSA
Siret : 41349661300014. NAF: 90.03 B.
TVA non applicable, auteur non assujetti, art 293 bis du CGI.

#NoFreeWork !

#DoItYourself !

Nous taper c’est nous insulter !

 

-1- Novlangue qui sert à masquer une préoccupation purement comptable, celle de réduire les coûts de fonctionnement au maximum, quels que soient les dommages collatéraux, quel que soient les conséquences sur les indépendants.

L’internationale du “gratuisme”